Avec ses 17 hectares de terre et ses bâtiments du 18ème siècle, le Domaine de la Verrerie constitue le socle du patrimoine carmausin. Aujourd’hui, en parallèle de la création contemporaine et du travail artisanal du verre, c’est cette histoire industrielle que les 11 000 visiteurs annuels découvrent au Musée. Une histoire qui leur permet de comprendre les lieux, et au-delà, tout un territoire.
Forte de ce patrimoine, la Communauté de communes Carmausin-Ségala souhaite mener un projet de restructuration de l’ensemble du Domaine de la Verrerie, dont les bâtiments n’ont jamais connu de réhabilitation.
L’année 2016 est consacrée à une série d’études préalables à l’investissement, avant de le début de travaux, à l’horizon 2017.

Avec ses 17 hectares de terre et ses bâtiments du 18ème siècle, le Domaine de la Verrerie constitue le socle du patrimoine carmausin. Aujourd’hui, en parallèle de la création contemporaine et du travail artisanal du verre, c’est cette histoire industrielle que les 11 000 visiteurs annuels découvrent au Musée. Une histoire qui leur permet de comprendre les lieux, et au-delà, tout un territoire.
Forte de ce patrimoine, la Communauté de communes Carmausin-Ségala souhaite mener un projet de restructuration de l’ensemble du Domaine de la Verrerie, dont les bâtiments n’ont jamais connu de réhabilitation.
L’année 2016 est consacrée à une série d’études préalables à l’investissement, avant de le début de travaux, à l’horizon 2017.