Fonds gallo-romain et médiévaux

Une partie de la collection actuellement exposée au MCDAV résulte d’un dépôt consenti par trois propriétaires (l’association SASTB ou Société Archéologique du Ségala Tarnais de Blaye les Mines ; Mr. Jean Jacques Laurens ; Mr. Alain Assié) géré par la Communauté de Communes de Carmausin.

Celui-ci se compose d’un ensemble varié d’objets, de fragments d’objets en verre, métal et céramique datant de l’époque gallo-romaine et de fragments d’objets de l’époque médiévale, tous trouvés dans le nord du département à proximité de Carmaux, d’Albi et de Cordes sur ciel. Ce fonds, de toute importance, témoigne de la réalité d’une présence d’objets en verre (liés à la production et au commerce) datant, le 1er siècle de l’époque (Gaule Narbonnaise) puis de l’époque médiévale (première mention d’un four à verre en 1320 dans un procès-verbal de bornage de la forêt de Ramondens, dans la Montagne Noire : source Lisa Caliste).
La présence d’objets ou de fragments et objets en verre ou de fragments d’objets en céramique datant de l’époque gallo-romaine (quelques objets en métal également) permettent, toutes proportions gardées, de contextualiser les fragments et objets en verre mais également de se faire une idée des styles pratiqués à l’époque.

Fonds gallo-romain et médiévaux

Une partie de la collection actuellement exposée au MCDAV résulte d’un dépôt consenti par trois propriétaires (l’association SASTB ou Société Archéologique du Ségala Tarnais de Blaye les Mines ; Mr. Jean Jacques Laurens ; Mr. Alain Assié) géré par la Communauté de Communes de Carmausin.

Celui-ci se compose d’un ensemble varié d’objets, de fragments d’objets en verre, métal et céramique datant de l’époque gallo-romaine et de fragments d’objets de l’époque médiévale, tous trouvés dans le nord du département à proximité de Carmaux, d’Albi et de Cordes sur ciel. Ce fonds, de toute importance, témoigne de la réalité d’une présence d’objets en verre (liés à la production et au commerce) datant, le 1er siècle de l’époque (Gaule Narbonnaise) puis de l’époque médiévale (première mention d’un four à verre en 1320 dans un procès-verbal de bornage de la forêt de Ramondens, dans la Montagne Noire : source Lisa Caliste).
La présence d’objets ou de fragments et objets en verre ou de fragments d’objets en céramique datant de l’époque gallo-romaine (quelques objets en métal également) permettent, toutes proportions gardées, de contextualiser les fragments et objets en verre mais également de se faire une idée des styles pratiqués à l’époque.